La Nation Navajo et Standing Rock

Le président de la Nation Navajo, Russell Begaye, s’est rendu dans la réserve indienne Sioux de Standing Rock, dans le Dakota du Nord pour soutenir les manifestants écologistes et amérindiens, qui s’opposent à la construction d’un pipeline devant traverser des terres considérées comme sacrées par les Sioux.

Les “protecteurs de l’eau” du camp de Standing Rock tentent d’empêcher la construction du pipeline depuis plus de quatre mois a présent.

Arrivé le lundi 30 août 2016, le président Begaye et le vice-président Jonathan Nez ont rencontré le président Sioux, David Archambault II. Ils ont présenté le drapeau de la nation Navajo à la nation Lakota.

Nous sommes solidaires avec nos frères et sœurs de la tribu Sioux de Standing Rock. Ils défendent l’empiétement de catastrophes environnementales potentielles le long de leur frontière traditionnelle

déclare M. Begaye.

Pour eux, défendre sa patrie traditionnelle contre le développement qui pourrait potentiellement nuire aux terres et à la pureté des ressources naturelles est essentiel.

À maintes reprises, les tribus amérindiennes se sont heurtées au développement industriel du gouvernement fédéral qui empiète les terres tribales. Les intérêts industriels ont endommagé les terres indiennes et laissé aux tribus l’héritage du nettoyage.

Ajoute Jonathan Nez.

Les activités industrielles en terre Navajo comme, l’extraction de l’uranium jusqu’au déversement récent de la mine Gold King dans les rivières Navajo (Navajo Nation Sues EPA, Gold King Mine Disaster) ainsi que la volonté de la construction du pipeline font que, pour les chefs leaders Navajo, les catastrophes se poursuivent.

Le gazoduc, d’une valeur de 3,8 milliards de dollars, transporterait jusqu’à un demi-milliard de barils de pétrole bruts par jour depuis les champs pétrolifères de Bakken, en parcourant 1 172 kilomètres dans quatre États et en traversant plus de 200 cours d’eau.

Ce projet est contesté dans l’Iowa.

Dans une lettre officielle d’appui en faveur de la tribu Sioux, les deux officiels Navajo ont souligné les similitudes entre les problèmes auxquels sont confrontées les deux tribus:

La protection de nos sites sacrés et de l’eau est de la plus haute importance”. Je suis fier de voir autant de tribus et autres manifestant ici présents soutenir vos efforts. Nous serons entendus parce que nous sommes un, non pas comme une nation tribale, mais comme un peuple autochtone uni.

Indian Country Today Media Network.

Photographe : Bruno Vienne