Eure et Loir, 06 oct au 30 nov, Festival du Conte et de L’imaginaire

Le Légendaire,

23 ème édition du Festival du Conte et de l’Imaginaire en Eure et Loir

Du 06 oct au 30 nov 2022

Un festival de contes et légendes dans 12 communes de l’Eure-et-Loir 39 représentations dont 18 tout public et 21 pour les scolaires et autres publics spécifiques.

Des spectacles, des rencontres, des tables rondes et une conférence, une masterclass et des ateliers artistiques, une exposition, une librairie itinérante… Dans les villes et les villages, les bibliothèques, les salles des fêtes, les foyers d’accueil, les Ehpad, une prison…

Pour que l’eau vive des paroles légendaires puisée dans la nuit des temps, sur tous les continents, irrigue le cœur de chacun et fasse dialoguer les civilisations. Pour que fleurissent la sagesse, le rêve et le rire.

Pour conter et raconter sans cesse la geste des héros et des héroïnes qui nous inspirent. Afin de ne pas oublier ce qui « conte » vraiment.

Retrouvez Navajo France et Lorenza Garcia présents lors du Festival:

  • Samedi 15 oct à 14h – Médiathèque La Pergola à EPERNON

Hozho, le sentier de la Beauté Atelier peinture de sable

Avec Lorenza Garcia, inspiré des principes fondamentaux de la culture Diné, cet atelier propose de découvrir la culture Navajo avec la réalisation d’une peinture de sable contemporaine collective. Chaque participant travaille sur sa réalisation personnelle, guidé par Lorenza dans l’approche symbolique des couleurs et formes, suivant l’art de vivre Hozho des Navajos. Chaque symbole correspond à un épisode du mythe de la création du monde que nous retrouverons d’ailleurs dans le spectacle “Shipapu” de la Cie Hamsa.

  • Vendredi 04 nov à 20h30- Salle Malraux à LUISANT

Shipapu 

Conte musical et danse verticale avec Éthel Balogh-Daroczy et Pascal Fauliot (conte, gestuelle),  Johanna Rebolledo (danse contemporaine, verticale et voltige) – Lorenza Garcia chant (tambour, hochets), mise en scène Martine Salmon Mythe de création des Indiens Navajos sur le thème de l’Émergence par le Shipapu, le nombril sacré de Notre-Mère-la-Terre qui sert de refuge à plusieurs reprises quand le monde est détruit par la faute des humains, en attendant qu’il soit restauré dans la Beauté. Le conte et le chant dialoguent avec la danse verticale pour démultiplier la dimension mythique et poétique du récit.

  • Samedi 19 nov à 15h30 au Dianetum de ANET

Table ronde

Les Gardiens de la Terre en partenariat avec la revue « Natives » avec Xavier Péron / Lorenza Garcia / Sabah Rahmani / Céline Ripoll modérateur : Patrick Fischmann Comment les Peuples premiers s’organisent pour sauvegarder leurs Patrimoines naturels et culturels jusqu’à devenir des lanceurs d’alerte planétaires qui nous interpellent?

  • Samedi 19 nov de 15h à 17h et dimanche 20 nov de 10h30 à 13h et de 14h à 18h au Dianetum de ANET

Les Rencontres du Légendaire,  le temps fort du Festival, rassemble des conteurs et auteurs autour de spectacles, de tables rondes et de sa riche librairie pour des temps de dédicace et d’échanges avec les invités.

Le Sentier de la Beauté, Découvrez les créations collectives de peinture de sable réalisées avec Lorenza Garcia et les arbres merveilleux des élèves d’Estelle Vincent.

  • Samedi 19 nov 20h30 au Dianetum de ANET

Shipapu

Conte musical et danse verticale avec Éthel Balogh-Daroczy et Pascal Fauliot (conte, gestuelle) Johanna Rebolledo (danses contemporaine, verticale et voltige) Lorenza Garcia (chant, tambour, hochets) mise en scène de Martine Salmon La riche mythologie commune aux Indiens Pueblos et Navajos est centrée autour du thème de l’Émergence, de la sortie du monde inférieur par le Shipapu, le nombril sacré de Notre-Mère la Terre, le passage de l’Obscurité à la Lumière. C’est aussi le lieu originel qui sert de refuge pendant que le monde est détruit en attendant qu’il soit restauré dans la Beauté. Ce mythe de création sert de canevas à des rituels de guérison où chants, danses, peintures de sable sont utilisés par les chamanes pour rétablir l’harmonie perdue. Le leitmotiv de ces chants est la marche sur le Sentier de la Beauté pour faire remonter le chant de création vers les Créateurs. Quand aveuglés par les mauvais esprits de l’égoïsme, de l’orgueil, de l’avidité, les êtres humains s’écartent de ce Sentier de Vie et trahissent la relation sacrée avec Notre Mère la Terre et toutes les formes de vie, alors le monde est gâché et doit être détruit pour en recréer un autre. Ainsi, l’humanité doit progresser d’un monde à l’autre par de nouvelles émergences, de nouvelles prises de conscience. La mise en scène est un dialogue constant entre la parole, le chant, la chorégraphie et la scénographie. Les conteurs et la chanteuse incarnent les guides de cérémonie qui insufflent l’évocation du mythe. Ils prennent en charge la narration. Avec la danseuse, ils participent aux transformations scénographiques pour incarner des images du récit, les prolonger, sur un plan onirique et rituel, radicalement contemporain, tissant sans cesse, comme la mythique “Grand-Mère l’Araignée”, la toile de l’univers qui sous-tend notre monde.

Tout le programme en ligne, téléchargeable en PDF.
http://lelegendaire.fr/index.php/2018/08/07/accueil/